Portugal 2019 et la 1000 ème

Portugal 2019 et la 1000 ème

Cette année, découverte d’une partie inconnue du Portugal: l’Algarve. Nous avons donc profité d’une opportunité de logement proche de la frontière espagnole pour découvrir la mer, et le soleil de la côte sud.

Au programme, plage pour les enfants, visite des environs de Manta Rota, de Vila Real de Santo António (juste à la frontière entre l’Espagne et le Portugal) et des caches, bien sûr! Une orgie de cache sur un territoire vierge de petit smiley jaune.

C’est donc au gré des différentes visites, que quelques caches seront trouvées, tout d’abord dans la magnifique petite ville de Tavira. Visite de son château médiéval faite en compagnie de la famille venue du nord du pays, puis des abords. La méthode de visite tout en trouvant des boîtes intéresse nos moldus d’accompagnateurs, si bien que le lendemain, je serai accompagné pour aller voir un petit village pas loin, Cacela Velha, alors que le reste de la famille va profiter de la plage. La visite se finira par une petite cache T4, perchée en haut d’un arbre.

La fin de journée se terminera par un tour à Vila Real do Santo António, ou une cache virtuelle nous y attend, ainsi qu’un magnifique phare maritime.

Une nouvelle journée en commençant avec une visite d’un tout petit village: Santa Rita. Inconnu, il a le mérite d’avoir quelques caches, dont une dans une ferme abandonnée. Sur la route du retour, nous glanons quelques boîtes, dont ma 1000 ème. L’après-midi, je me fais à nouveau accompagné par mon beau-père de moldus dans un autre village balnéaire: Conceição. La récolte de cache aura été bonne, là aussi.

Nouveaux jour, nouvelle visite. Cette fois, nous partons en famille et traversons la frontière pour aller dans le région espagnole de Huelva, plus précisément à La Rábida, ou se trouve les répliques des carvelles du premier voyage de Christophe Colomb: la Santa Maria, la Niña et la Pinta.

En fin de soirée, je m’éclipse pour enfin commencer le challenge Géocaching de l’été en allant chercher le premier indice “détective” et mon premier souvenir.

Nouveau jour, mais cette fois avec un objectif: une série d’une trentaine de caches me faisait de l’oeil vers Vila Real do Santo António. A nouveau, mon beau-père m’accompagne. Les caches sont plutôt espacées les unes des autres, nous ferons donc cette série en drive-in, avec quelques caches supplémentaires hors série, et une bonus mystère qui aura failli nous échapper par manque d’indices pour résoudre les coordonnées. Finalement, 34 caches dans l’après-midi, et tous les autres indices du challenge récoltés. Il ne me manquera que quelques dizaines de caches supplémentaire pour pouvoir débloquer le coffre, et le souvenir final.

Nouvelle journée, et nouvelle balade en famille du côté des plages des environs de Tavira. Nous verrons du côté de Santa Luzia, la plage Armaçâo do Barril, ou nous y prendrons un bon repas, puis une promenade le long de la plage presque déserte pour aller dénicher une cache du doux nom de “Desert”. C’était presque ça! Personne dans les environs, et un paysage faisant penser à une traversée du désert.

En fin de journée, nous faisons une petite promenade du soir en duo autour de Manta Rota, et nous approchons la fin de notre séjour en Algarve.

Ce dernier jour avant de reprendre la route, ne sera pas productif en cache, tout juste une que nous avions gardé tout près à Manta Rota, ça nous augmente le compteur de jours consécutifs à avoir trouvé une cache 🙂

Une nouvelle semaine commence, et nous prenons la route vers le nord. Nous décidons de faire un arrêt en chemin dans la charmante petite ville de Óbidos, ville fortifiée entièrement conservée avec son château et son aqueduc. Nous avons réservé un logement à l’intérieur des remparts pour la nuit.

Après une petite visite de cette cité, ses quelques caches traditionnelles et sa virtuelle, nous nous lançons en duo sur un petit PowerTrail (PT “Do Aqueduto à Muralha”). C’est une série de 31 Mysteries que j’avais résolue à la maison qui forment un cercle sur la carte, mais donne un parcours d’environ 8 km sur le terrain. Finalement, avec les quelques caches traditionnelles proche du parcours, ce sera 15 km effectués. Nous aurons bien mérité un bon repas dans cette cité revenue à son calme après le départ des nombreux touristes qui déambulent tout au long de la journée.

Le lendemain, avant de reprendre la route vers notre destination finale, nous faisons le tour de la péninsule de Peniche. Nous commençons par nous arrêter au nord de la ville, là ou se trouve quantité de surfeur. La plage est réputée mondialement! Evidemment, une petite cache s’y trouve. Nous ferons le tour de la côte, en nous arrêtant sur de magnifique point de vue. A l’extrême ouest, nous trouverons le phare du cap Carvoeiro. Il y a plus de 10 ans, nous y avions pris une photo à 2, cette année, nous y revenons à 4… et à la recherche d’un cache T4 située sur une pointe rocheuse.

Finalement, nous iront trouver une multi à Peniche, non loin de la forteresse. Malheureusement, celle-ci est fermée, et nous ne pourrons ni la visiter, ni aller faire la virtuelle qui se trouve à l’intérieur.

Fermer le menu